• Réunion ministérielle consacrée à la paix et la sécurité : Les travaux s’ouvrent aujourd’hui à Bamako

    Réunion ministérielle consacrée à la paix et la sécurité : Les travaux s’ouvrent aujourd’hui à Bamako

    La réunion des ministres des Affaires étrangères  des pays du Sahel qui s'ouvre aujourd’hui à Bamako (Mali), pour préparer le sommet  des chefs d'Etat des pays de la région dont l'Algérie, sera consacrée à la question  de "la paix et la sécurité", a indiqué hier le ministre délégué chargé des  Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader Messahel.         
    "Cette réunion de deux jours devra élaborer les recommandations à soumettre au sommet des Chefs d'Etat de la région sahélienne", a ajouté M. Messahel dans  une déclaration à la chaîne internationale de la Radio nationale.         
    Il a rappelé que le sommet avait été demandé par le président malien, M. Amadou Toumani Touré, suite aux différents affrontements qui ont secoué la  région ces dernières années, ainsi qu'aux activités terroristes et de contrebande.         
    Le ministre a relevé le rôle joué par l'Algérie dans la restauration  de la paix et le retour de la stabilité au nord du Mali après les évènements  qui s'y sont déroulés et ayant opposé le gouvernement malien à des factions de Touaregs.         
    L'Algérie, qui joue le rôle de médiateur entre l'armée malienne et les  factions Touaregs, a répondu ainsi à l'appel des parties qui sont liées par les  accords d'Alger signés en 2006, a-t-il encore rappelé.         
    M. Messahel a précisé que la réunion ministérielles élaborera une séries  de recommandations qui seront soumises au sommet des chefs d'Etat de la région,  dont la date sera fixée à cette occasion, et qui porteront notamment sur les  "mécanismes de coopération contre les phénomènes qui menacent la paix et la  sécurité de la sous-région".         
    Il annoncé par ailleurs que l'Algérie et le Mali vont signer un accord  commercial qui offrira "beaucoup de perspectives pour toute la sous-région".         
    Evoquant la circulation des personnes et des biens dans la région du  Sahel, il a rappelé que cette question est régie par des accords entre Etats.
    Source: Elmoujahid

    « Nord Niger : la position d’areva, les rideaux sont tombésEtran Finatawa »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,