• Rapport ONU: Populations autochtones/industries extractives et responsabilité sociale

    À chaque session de l’Instance Permanente de l’ONU chargée des questions autochtones (New York) et ce depuis la première session tenue en 2002, les peuples autochtones n’ont cessé de faire part des dégradations de l’environnement, et des violations des droits de l’homme dont ils sont victimes du fait des industries extractives.

    Les 23, 24 et 25 mars 2009,  la Conférence Internationale sur les Industries Extractives et les Peuples Autochtones a réuni à Manille, les représentants d’organisations autochtones de plus 35 pays pour aborder leurs préoccupations et échanger leurs expériences quant aux activités minières dans leurs pays respectifs.

    Cette conférence (à l'issue de laquelle fut adoptée la déclaration de Manille) a précédé l'Atelier International du groupe d’Experts sur les industries extractives, les droits des peuples autochtones et la responsabilité sociale de l’entreprise organisé du 27 au 29 mars par l’Instance Permanente de l’ONU chargée des questions autochtones.
    -En effet, lors de sa 7e session, l’Instance Permanente a décidé la tenue pendant trois jours de cet atelier international, et a demandé que les résultats de cette rencontre lui soient communiqués à sa huitième session (en cours).

    Voir: Report of the international expert group meeting on extractive industries, Indigenous Peoples’ rights and corporate social responsibility:http://www.un.org/esa/socdev/unpfii/documents/E_C19_2009_CRP_8.doc


    L'instance Permanente sur les questions Autochtones des Nations Unies, à l'adresse suivante:


    http://www.un.org/esa/socdev/unpfii/fr/index.html


    -Le rapport de cet atelier pourra servir de contribution aux travaux de la Commission du développement durable de l’ONU lors de ses dix-huitième et dix-neuvième sessions, au cours desquelles seront abordés les thèmes de l’exploitation minière, des produits chimiques, de la gestion des déchets, des modes de consommation et de production viables, et faciliter l’examen de ces questions par la Commission lors de sa dix-huitième session.

    Lu sur Simone actu Niger

    « Ali Lamine Zeine : « Tous les revenus miniers sont réinvestis »Mamadou Tandja peut-il rempiler ? »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,