• Quatre otages français libérés au Niger

    Quatre otages français libérés au Niger


    AFP/PIERRE VERDY
    Le MNJ a expliqué avoir enlevé ces cadres Français sur le site d'une mine d'uranium exploitée par Areva, à Arlit, afin de prouver aux compagnies minières que les autorités nigériennes étaient incapables d'assurer leur sécurité.



    Les quatre Français du groupe Areva, otages des rebelles touaregs du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) depuis dimanche 22 juin, ont été libérés. Les rebelles ont annoncé mercredi qu'ils les avaient remis "sains et saufs" au Comité international de la Croix-Rouge, ce que l'organisation a immédiatement confirmé. A Paris, le groupe français a également confirmé dans un communiqué la libération de ses salariés. "Ils se portent bien et devraient être rapatriés en France très prochainement", précise-t-il.

    Le MNJ a expliqué avoir enlevé ces cadres français sur le site d'une mine d'uranium exploitée par Areva, à Arlit, afin de prouver aux compagnies minières que les autorités nigériennes étaient incapables d'assurer leur sécurité. Les rebelles ont pris les armes début 2007 pour réclamer une meilleure redistribution des bénéfices tirés de l'uranium, dont le Niger est le troisième producteur mondial. 

    "Nous voulons faire passer le message au gouvernement [nigérien] qu'il est impossible de faire quoi ce soit en matière de prospection et d'exploitation avant la résolution des problèmes dans le nord du pays" dont la crise touareg, a expliqué à l'AFP Agali Alambo, chef de la rébellion.

    Source : LEMONDE.FR avec Reuters et AFP


    « Niger: libération de quatre Français du groupe nucléaire ArevaLe message de la rébellion touareg à la France »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,