• Prise de contact avec les rebelles

    Signe d'une détente certaine, une première rencontre a eu lieu ce samedi à Tripoli en Libye entre une importante délégation gouvernementale nigérienne et une délégation du MNJ, la rébellion touareg du nord du pays menée par Aghali Ag Alambo. Des représentants de 2 autres factions rebelles, le FPN d'Aklou Sidi Sidi et le FFR de Rissah Ag Boulah, sont aussi sur place.  Des contacts rendus possibles par la médiation du Colonel Kadhafi.

    De source proche du dossier, cette première rencontre s'est tenue, ce samedi, à l'hôtel Funduq al-Kebir, sur le port de Tripoli. Durant environ trois heures, l'importante délégation du gouvernement nigérien, menée par le ministre de l'Intérieur, Albadé Abouba, s'est entretenue avec celle du MNJ.

    Une rencontre bilatérale, donc, sous l'égide du médiateur, l'ambassadeur de Libye au Niger. Des entretiens primordiaux, le MNJ étant a priori le mouvement rebelle le plus éloigné d'un éventuel processus de paix.

    Toujours selon la même source, cette première rencontre était une simple « prise de contact », aucun sujet n'a été abordé en profondeur. Les émissaires gouvernementaux devraient rencontrer le colonel Kadhafi dans les jours à venir. Une rencontre similaire pourrait avoir lieu avec la délégation du MNJ. Un calendrier de discussions devrait ensuite être défini par le médiateur.

    En attendant, les deux délégations ont été priées de rester dans la capitale libyenne, tout comme celles du FPN (Front patriotique nigérien) d'Aklou Sidi Sidi et du FFR (Front des forces de redressement) de Rissah Ag Boulah.
    RFI 

    « Niger: vers une médiation avec la rebellion?Niger: la rébellion touareg et le gouvernement s'engagent pour la paix »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,