• Mali: protestations des élus touaregs

    À Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur de France au Mali,

    Au nom des communautés que nous représentons, nous avons le regret de vous adresser nos vives protestations suite à la stigmatisation récurrente dont est victime indifféremment la communauté touarègue, toutes les fois qu’un fait quelconque vient troubler la sérénité du Sahara central. Vous savez bien, Excellence, qu’il n’y a pas un jour, depuis un certain temps, sans que « les Touaregs » ne soient mis sur la sellette par un article de presse, une radio, ou un autre mode de communication, sur leur prétendue implication dans tel ou tel forfait perpétré dans cette région.

    Ce qui nous blesse ici profondément, c’est lorsque ces généralisations abusives sont relayées par des ministres de la République Française, en l’occurrence Monsieur le Ministre des Affaires Étrangères, qui connaît par ailleurs très bien notre région. En effet, au lendemain du lâche enlèvement de vos ressortissants à Arlit (Niger), ce dernier n’a pas hésité à stigmatiser publiquement les « Touaregs », devenus ainsi les éternels boucs émissaires de ces latitudes.
    Il faut se rappeler que « les Touaregs » forment un groupe ethnique ; composite et pluriel et non une organisation politico-militaire d'obédience terroriste. Ils comptent donc forcément dans
    leurs rangs, comme tous les peuples du monde, des honnêtes gens comme des personnes corrompues ; des hommes ainsi que des femmes ; des adultes et des enfants ; des sages comme des
    simples d’esprit etc..

    Excellence Monsieur l’Ambassadeur,
    Pour des raisons historiques évidentes qui lient les « Touaregs » à la France, nous sommes en mesure de placer naturellement en elle d’immenses espoirs pour aider notre Gouvernement à rendre possible leur plein épanouissement et non contribuer, un tant soit peu, à leur injuste diabolisation. C'est dans cette crainte que nous apposons notre protestation.

    Vous souhaitant bonne réception de la présente, veuillez agréer Monsieur l’Ambassadeur, l’expression de nos sentiments les plus distingués.

    Alghabasse Ag Intalla

    Bajan Ag Hamatou

     

    Bamako, le 20 septembre 2010

    « Niger : Les réserves pétrolieres du Niger passent de 266 à 295 millions de barilsTanakra - L’éveil (Omar MOKHTAR) »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,