• Mali : appel à la paix, le président Touré tend la main à la rébellion touareg du Nord

    Mali : appel à la paix, le président Touré tend la main à la rébellion touareg du Nord"Je suis formé pour faire la guerre, mais je préfère la paix. Que mes frères (rebelles touaregs) qui sont dans les montagnes m'écoutent, qu'ils descendent, qu'ils viennent faire la paix. Nous ne voulons pas la guerre. Que ceux qui veulent la guerre aillent ailleurs". Tel est l'appel lancé par le président malien Amadou Toumani Touré, en inaugurant le week-end dernier dans l'extrême nord du pays plusieurs infrastructures de développement. Cette ouverture du président à l'égard des nombreux groupes rebelles touaregs a été formulée depuis une zone, en particulier celles de Gao et Kidal, qui a été ces derniers mois le théâtre d'une reprise des tensions, avec des centaines d'insurgés revendiquant l'application stricte des accords de paix d'Alger signés en 2006 avec le gouvernement de Bamako. En réalité, ces derniers actes de violence ont été surtout commis, essentiellement à l'encontre d'objectifs militaires dans le nord et le nord-est du Mali, par le groupe rebelle d'Ibrahim Ag Bahanga. Ce dernier est d'ailleurs critiqué par nombre de représentants de la rébellion historique touareg, signataire de l'accord de 2006, qui l'accusent d'être un simple bandit s'adonnant à toute sorte de trafic dans les zones frontalières de l'Algérie. Durant sa visite officielle dans le nord du pays, qui se conclut ce soir à Tombouctou, Touré a également annoncé, toujours sous le signe de l'apaisement, que les 17 jeunes arrêtés à Gao et suspectés de fomenter des dissensions entre différentes communautés seront remis en liberté provisoire, assurant au contraire que "ceux qui ont tué iront devant les tribunaux", faisant allusion à l'assassinat de civils touaregs survenu il y a quelques mois dans la zone. Enfin, le chef d'état malien a promis qu'il se rendra prochainement à Kidal, chef-lieu de la région et fief des touaregs. [VV] [CO]
    Source:reliefweb

    « ANNE LAUVERGEON, PRÉSIDENTE DU DIRECTOIRE DU GROUPE NUCLÉAIRE AREVA «Quitter le Niger serait pour nous, mais surtout pour ce pays, une vraie catastrophe»Culture : Mali : 9ème Festival au Désert le 8 janvier à Essakane »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,