• Le président Tandja rencontre la rébellion du Nord à Agadez

    Une rencontre porteuse d'espoir au nord du Niger. Le président du Niger, Mamadou Tandja, a rencontré les représentants de trois mouvements de la rébellion du Nord-Niger, en provenance de Tripoli. C'est en effet sous les auspices du régime libyen que le dialogue s'est amorcé entre le gouvernement nigérien et la rébellion. A l'issue de la réunion, tant le chef de l'Etat que les délégués des mouvements touaregs ont exprimé leur satisfaction. Mamadou Tandja a invité ses interlocuteurs rebelles à l'accompagner lundi à l'inauguration de la mine d'uranium d'Imouraren. C'est cette cérémonie qui motivait officiellement le déplacement dans le nord du pays du président Tandja.

    Les trois fronts armés, MNJ, FFR et FPN sont représentés. La rencontre tant attendue avec le président de la République, s'est tenue à huis clos, quelques heures plus tard, à la résidence du gouverneur.

    Au bout d'une heure d'entretien, le président de la République, Tandja Mamadou est sorti pour répondre aux questions des nombreux journalistes qui attendaient. « C'est une satisfaction totale d'avoir aujourd'hui rencontré les enfants, nos enfants nigériens, qui depuis trois ans ont pris les armes. »

    Quand à la délégation des différents fronts, sa sortie de salle a donné lieu à une ambiance de retrouvailles avec les amis et proches. Témoignage d'un délégué du MNJ (Mouvement des Nigériens pour la Justice) : « depuis le début de la rébellion nous avons eu à libérer plus de 85 prisonniers, et le dernier prisonnier que nous venons de remettre, le lieutenant Abdelaziz, est le témoignage que nous, nous voulons la paix ».

    L'entretien se résume en deux mots : nous avons écouté le chef de l'Etat et à notre tour, nous lui avons soumis nos doléances.

    Le président Mamadou Tandja exprime sa satisfaction à l'issue de la réunion avec les représentants des rebelles touaregs

    « Une satisfaction totale d'avoir aujourd'hui rencontré les enfants, nos enfants nigériens qui depuis trois ans ont pris les armes et qui aujourd'hui ont décidé de les déposer... On se met au travail de construction nationale... Les armes, on doit les laisser de côté... »
     

    Audio Tanja   04/05/2009 par Raliou Hamed-Assaleh

    Saidou Kaocen Maïga, délégué du FFR, le Front des Forces de Redressement, exprime la même satisfaction

    « ... une audience de retrouvailles... nous avons exprimé notre plaisir de nous retrouver ici ensemble... Nous nous sommes parlé (comme) entre un père et ses fils... le dépôt des armes va être une affaire assez longue... pas de calendrier établi... »

    Audio Kaocen  04/05/200

    source: RFI

    « Satisfaction après la rencontre avec le MNJRencontre d'espoir entre le président nigérien et le MNJ »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,