• Le Niger accorde des avantages dérogatoires pour les investissements des grands projets miniers

    Le Niger accorde des avantages dérogatoires pour les  investissements des grands projets miniers
    NIAMEY, 11 juin (Xinhua)-- Un projet de loi accordant des avantages dérogatoires pour les investissements des grands projets miniers a été examiné et adopté par les députés nationaux, mardi à l'Assemblée Nationale.

    Le sous-sol nigérien, rappelle-t-on, regorge d'important potentiel minier dont des gisements d'uranium et de charbon en bordure ouest de l'Air, des gisements de calcaire, de gypse, de charbon et de phosphate dans l'Ader-Doutchi et des gisements de fer, de phosphate et d'or dans le Liptako.

    C'est donc pour promouvoir la recherche et l'exploitation de ses ressources minières que le Niger s'est doté d'un arsenal juridique afin de règlementer le secteur.

    Outre l'ordonnance N°93-16 du 2 mars 1993 successivement modifiée en 1999 et en 2006 portant loi minière et qui a favorisé l'installation de plusieurs sociétés minières au Niger, le présent projet de loi consent d'autres avantages au profit des investisseurs miniers.

    Il s'agit de favoriser l'exploitation de certains gisements miniers devenus spécifiques à cause de leur grande dimension, leur faible teneur, leur profondeur dans le sous-sol, le niveau élevé des investissements indispensables à leur exploitation en rendant plus attractive la loi compte tenu des conditions favorables du marché.

    Ces différents grands projets miniers prennent en compte la taille des investissements prévus qui doivent être d'au moins 300 milliards de francs CFA pour un nombre d'emplois permanents nouveaux d'au moins 800 pour les Nigériens et un impact économique et social positif pour le pays.

    Actuellement, seul le projet Imouraren confié à AREVA répond à ces critères.

    Ce gisement exceptionnel de rang mondial (2ème) avec des réserves autour de 200.000 tonnes d'uranium et une teneur modeste d'à peine 1 pour 1000 "est une opportunité qui s'offre au Niger pour valoriser ce gigantesque gisement qui dort sous nos pieds depuis plus de trente ans", a dit le ministre des Mines et de l'Energie, Mohamed Abdoullahi.

    "L'adoption du présent projet de loi permettra certainement d'attirer les investisseurs miniers intéressés par certains de nos gisements miniers jugés il y a quelques années économiquement non rentables", a-t-il souligné.

    Néanmoins, les parlementaires ont recommandé la mise en place d'un comité doté de tous les moyens nécessaires pour permettre un meilleur suivi et un contrôle des activités minières au niveau des sociétés d'exploitation.

    Source:Xinhua
    « L’armée et les attaques des banditsLe Niger modifie son code électoral »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,