• La junte nigérienne lève le couvre-feu et rouvre les frontières

     Le Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD), qui a pris le pouvoir jeudi après-midi à Niamey après le putsch contre le président Mamadou Tandja, a annoncé vendredi, dans deux communiqués séparés, la levée du couvre feu et la réouverture des frontières aériennes et terrestres du pays.

    Les deux mesures prises lors d’une rencontre du CSRD est le signe que la junte maitrise la situation à Niamey et dans le reste du pays où les populations vaquent normalement à leurs occupations et l’administration fonctionne, indique-t-on.

    L’avion transportant Madické Niang, ministre sénégalais des Affaires étrangères, l’envoyé du chef de l’Etat sénégalais, médiateur de la CEDEAO, n’avait pu atterrir jeudi à Niamey à cause de la fermeture de l’aéroport.

    Un couvre feu avait été instauré de 18 heures à 5 heures du matin.

    De son côté, « l’Union africaine exhorte les parties nigériennes à poursuivre le dialogue pour régler la crise dans leur pays », poursuit le communiqué.

    L’UA rappelle que lors de sa 207ème réunion tenue à Abuja le 29 octobre 2009, le Conseil de paix et de sécurité a entériné les décisions sur la situation au Niger adoptées par le Sommet extraordinaire de la CEDEAO, tenu à Abuja le 17 octobre 2009.

    APA 

    « NIGER : TANDJA OU LA CHRONIQUE D’UNE INÉVITABLE DESCENTE AUX ENFERSRetour au calme au Niger au lendemain du coup d'Etat »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,