• La culture targuie à Tipasa

    La culture targuie à Tipasa 

    Cette volonté de perpétuer la tradition promet de durer encore aussi longtemps que des hommes bleus demeureront liés, tel un arbre à ses racines, à la source de leur existence.

    Les hommes bleus sont à l’honneur à Tipaza, dont la Maison de la culture abrite depuis hier et jusqu’au 5 du mois en cours, une semaine culturelle de la wilaya de Tamanrasset qui s’inscrit dans le cadre des échanges culturels interwilayas initiés par la tutelle. Pour faire connaître aux habitants de Tipaza les multiples facettes de la culture de leurs concitoyens de l’extrême sud du pays, connus aussi sous l’appellation d’«Hommes bleus». Une délégation composée de 60 membres, regroupant des troupes de chants et de danses populaires, ainsi que des artisans, s’y attellera, une semaine durant, sous la conduite de M.Ben Mohamed Mahiedine, directeur de la Maison de la culture de Tamanrasset.
    D’ailleurs, l’authenticité du programme tracé confirme cet attachement à un passé et à une identité qui ne veut et ne peut céder aux alertes d’un monde en effervescence. Une imposante tente saharienne reflétant la simplicité et l’authenticité de la vie dans le désert, a été dressée en guise de décor de fond de cette manifestation dont la cérémonie d’ouverture a été marquée par une exposition de produits de l’artisanat du Grand Sud, de costumes targuis et de plats concoctés selon les traditions culinaires de la région du Hoggar. Les activités culturelles et artistiques programmées pour cette manifestation, portent sur des soirées musicales, hautes en couleur et de sonorités musicales qui ajoutent une dimension supplémentaire à la magie et la beauté du désert, des récitals poétiques, des représentations théâtrales et des conférences sur l’histoire de la région targuie, de ses personnalités et ses héros, qui ont su admirablement chanter le désert, la vie nomade et la beauté de ses paysages et de ses gens.
    M.Mahiedine a souligné que «cette manifestation qu’abrite la capitale des Chenouas est une occasion pour nos représentants de mettre en valeur leurs capacités et talents dans l’art du terroir». Le même responsable a indiqué également que «le programme d’animation de cette semaine culturelle, dédié a particulièrement à la femme targuie qui représente les sacrifices, les combats, la beauté de la femme algérienne en général, est riche en activités diverses des genres folkloriques et populaires de la wilaya de Tamanrasset qui comprend 60 participants lesquels auront à animer des soirées et des activités pour faire connaître le patrimoine culturel de cette wilaya».
    Cette transmission promet de tenir encore aussi longtemps que des hommes bleus demeureront liés, tel un arbre à ses racines, à la source de leur existence. Cette volonté d’une paternité et d’un message résolument pour la conservation de la tradition de transmission, a été largement ressentie lors de leur passage à travers les quatre coins du pays.

    Idir AMMOUR
    Source: L'expression DZ

    « La musique traditionnelle targuie est-elle menacée de disparition ?Crise au Nord Mali : Les nouvelles exigences de Bahanga »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,