• Etape 6: Despres ouvre son compteur 2009, Al Attiyah quitte le Dakar

    Sur une 6ème étape raccourcie, Cyril Despres a signé sa première victoire de spéciale sur ce Dakar 2009. Enfin épargné par des soucis de pneumatique, le Français devance son rival Marc Coma. Le pilote espagnol accroit son avance en tête et possède plus de 40’ sur Jonah Street, son plus proche rival. Al Attiyah a de nouveau mené le bal autos mais a signé une victoire à la Pyrrhus.

    En raison de la difficulté de l’étape de la veille et d’un gué en crue, les motards se sont élancés ce matin de San Rafael sur une spéciale raccourcie, s’achevant au kilomètre 178, lieu du jolie village de La Junta au pied des Andes.

    Après son succès de la veille, l’Américain Jonah Street s’élançait en tête avant de se faire reprendre par une meute de motards en quête de victoire. Parti huitième, Cyril Despres s’est montré le plus rapide sur la portion de dune proposée dès l’entame de la journée. Le Français signait le meilleur temps au premier CP (km 86) et faisait ensuite route commune avec Street et Lopez jusqu’à l’arrivée où il s’octroyait sa première victoire de spéciale sur cette 31ème édition, sa 17ème sur un Dakar.

    Toujours aussi impérial, le leader au général Marc Coma termine 2ème du jour ne cédant que 2’09 à Despres, son rival annoncé au départ de Buenos Aires. Le team KTM-Repsol allait voir deux de ses représentants aux trois premières places, Jordi Viladoms s’offrant la troisième place à 5’15.

    Au général, Coma augmente son avantage. Le Catalan possède à présent 40’29 sur Jonah Street qui perd donc plus d’un quart d’heure aujourd’hui. David Frétigné toujours troisième est à 47’. Cyril Despres se hisse lui au 7ème rang mais demeure à plus d’une heure et demi du leader.

    La sixième étape a été menée tambour battant par les pilotes autos. Premier au CP 1 le Qatari Nasser Al Attiyah semblait même survoler la course et écraser la concurrence avec plus de vingt minutes d’avance sur tous ses adversaires. Victime d’une surchauffe moteur, le pilote du Team BMW X-Raid reconnaissait cependant avoir zappé plusieurs way points et donc le cordon de dunes ouvrant la spéciale pour s’éviter des ennuis mécaniques plus importants. Sa première place dans l’étape et au général était désormais suspendue à la décision des commissaires. Le team BMW X-Raid décidait dans la soirée d’anticiper la probable exclusion du Qatari en le retirant de l’épreuve.

    Derrière lui la bagarre a fait rage, sur le même rythme effréné, avec un Giniel de Villiers des grands jours s’affirmant un peu plus comme un leader crédible des Volkswagen. Le Sud Africain termine à 5’07’’ de Al Attiyah, tandis que Mark Miller n’est pas loin à 5’27’’. Pour compléter la meute lancée aux trousses du Qatari, Carlos Sainz prend la 4ème place de cette spéciale avec 8’37’’ de retard. On retrouvait donc les trois VW en position d’attente au général où De Villiers est second à 7’31’’, Sainz 3ème à 15’16’’ et Miller 4ème à 25’22’’. La deuxième équipe de poursuivants s’est réduite à deux unités avec l’abandon de Luc Alphand, suite au malaise, au km 12, de son copilote Gilles Picard évacué sur Mendoza mais dont le bilan médical est rassurant. Les Mitsubishi de Roma et Peterhansel étaient, respectivement, 5ème et 6ème à 38’44’’ et 41’58’’ au classement général.

    Dans la catégorie T2, la lutte a été acharnée sur cette courte mais exigeante étape. Les quatre premiers du classement Production se sont tenus en 7 minutes. C’est finalement Jun Mitsuhashi sur Toyota qui a été le meilleur représentant de la catégorie. Au général, le Français Nicolas Gibon mène les débats avec plus d’une demi-heure d’avance sur l’Espagnol Xavier Foj.

    En ce qui concerne la course camions, Gerard de Rooy et son Ginaf, partis de San Rafael avec 13’’ secondes d’avance au général sur le premier poursuivant Kamaz, n’ont pas réédité leur performance de la veille où ils avaient résisté aux trois pilotes russes. Arrivé avec 25’53’’ de retard sur Chagin, vainqueur de l’étape, le fils de Jan de Rooy cède la tête du classement général à Firdaus Kabirov, second aujourd’hui et se positionne troisième. Chagin est le nouveau dauphin.

    « Etape 5: Vidéo du jourEtape 6: Vidéo du jour »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,