• Dossier touareg: les jalons de futures négociations ont été posés

    BAMAKO, 1 juil 2008 (AFP) -
    Les négociations de paix dans le nord du Mali, où sévit une rébellion touareg, pourront se poursuivre dans les mois à venir après une réunion à Alger ce week-end entre le gouvernement malien et le médiateur algérien, a estimé mardi un responsable malien.   Une délégation malienne dirigée par le ministre de l'administration territoriale, le général Kafougouna Koné, était arrivée samedi à Alger pour relancer le processus de paix.   "Nous sommes revenus très satisfaits de notre mission. Nous avons posé les jalons des futures négociations mais toujours dans le cadre de l'accord d'Alger", signé en juillet 2006 entre le gouvernement et les rebelles touareg, a indiqué un membre de la délégation malienne.   "Le facilitateur algérien (l'ambassadeur d'Algérie au Mali) a parlé franchement, les envoyés du Mali également", a-t-il ajouté.   La réunion d'Alger intervenait après plusieurs attaques récentes contre l'armée malienne attribuées aux rebelles touareg maliens, que Bamako accuse d'avoir violé les accords de juillet 2006.   C'est la première fois depuis plusieurs mois que les rebelles et le gouvernement se retrouvaient chez le médiateur algérien. "Il n'était pas prévu que nous rencontrions les rebelles. Ce sera pour la prochaine étape", a ajouté la même source.   Le médiateur algérien a pour sa part rencontré les différents groupes rebelles touareg à Alger, qui a fait pression sur ces derniers pour qu'ils se réunissent au sein d'une même alliance afin de faciliter les futures négociations.   Les rebelles touareg dirigés par Ibrahim Ag Bahanga retiennent toujours en otages plusieurs douzaines de militaires de l'armée malienne. L'armée de son côté affirme détenir "plusieurs prisonniers" capturés lors de combats de terrain.  
    sd/mrb/dla
    « Un camp de redressement néolibéral: L'AFRIQUE MUSELEENiger : Pressions sur la presse »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,