• Diplomates disparus au Niger: une délégation canadienne dans le nord du Mali

    Une délégation canadienne s'est récemment rendue dans le nord du Mali pour rencontrer des représentants des autorités locales, "au sujet de la disparition des deux diplomates canadiens" à la mi-décembre au Niger, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

    "Une délégation canadienne s'est rendue dans plusieurs localités du nord du Mali pour rencontrer des officiels et des notables. Ils sont venus par exemple ici à Kidal", a affirmé à l'AFP un responsable du gouvernorat de Kidal, chef-lieu de la région du même nom.

    Selon plusieurs sources, cette mission canadienne s'est achevée lundi (bien: lundi).

    "La délégation est venue pour s'informer, pour demander notre aide, au sujet de la disparition des deux diplomates canadiens. Nous avons promis notre aide", a affirmé à l'AFP Mohamed Ag Issouf, un notable du nord du Mali ayant assisté à l'une des rencontres avec la délégation canadienne.

    Le Canada a demandé l'aide du Mali pour retrouver Robert Fowler, envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Niger, disparu en compagnie de son collègue Louis Guay et de leur chauffeur nigérien au retour d'une excursion le 14 décembre dans une mine d'or exploitée par une société canadienne à Samira.

    Leur voiture portant l'emblème du PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) avait été retrouvée le lendemain sur une route à quelques dizaines de kilomètres à l'ouest de la capitale nigérienne.

    Fin janvier, le quotidien canadien Ottawa Citizen avait cité une source anonyme au Conseil de sécurité de l'ONU affirmant: "Il y a eu des indications il y a quelques jours qu'il (Robert Fowler, ndlr) était vivant".

    Interrogé, le ministère canadien des Affaires étrangères n'avait pas commenté cette information.

    AFP

    « L'ATNMC DÉNONCE LA GUERRE ETHNIQUEMali: nouvelles propositions pour la paix au nord »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,