• Dakar: nouvelle victoire de Sainz

    L'Espagnol Carlos Sainz, suivi par deux autres Volkswagen, a encore dominé le parcours chronométré de la 8e étape du Dakar entre Valparaiso et La Serena, le premier au Chili, alors que sur deux roues Cyril Despres s'est replacé au classement grâce à son succès.

    Avec la journée de repos derrière eux, les 332 concurrents -sur 500 au départ- ont recommencé à lâcher les chevaux sur une remontée le long de l'océan Pacifique de 294 km d'une piste bordée de ravins et "peut-être 2000 virages", selon le décompte de Despres. Ce profil plus "rallye" que "rallye-raid" sur les grandes collines a en tout cas plu à l'Andorran d'adoption, vainqueur de sa deuxième étape. A défaut de reprendre beaucoup de temps sur le leader espagnol Marc Coma, qui l'a suivi de 1 min 49 à l'arrivée, Despres s'est en tout félicité de sa remontée au classement général.

    A la veille de s'élancer pour trois étapes annoncées "terribles", le double vainqueur (2005 et 2007) se retrouve troisième, à 1 h 33 de Coma. Il était 7e au soir de la 6e étape, 11e au soir de la 4e et 21e au soir de la 3e, avec quasiment le même écart sur Coma. "Je suis pressé de connaître le dénouement des trois prochaines spéciales. J'ai plein d'arguments pour la deuxième semaine. Sans aucune prétention, je peux dire que je suis de retour. Je joue la gagne", a affirmé Despres, qui devra tout même compter sur une grosse défaillance de Coma pour espérer s'en tirer en vainqueur samedi à Buenos Aires.

    Entre les deux KTM 690 cc, David Frétigné a réussi à superbement résister avec sa Yamaha 450 cc en s'intercalant à 1 h 06 du leader. Il a notamment profité de la chute de l'Américain Jonah Street, touché au poignet, qui a perdu 34 minutes et beaucoup d'espoirs.

    De Villiers cède


    Sur quatre roues, la course est de plus en plus limpide. Carlos Sainz a conduit sa Volkswagen vers son quatrième succès sur les pistes sud-américaines. Cette fois, il a devancé l'Allemand Dieter Depping de 4 min 02 et l'Américain Mark Miller de 4 min 12, confirmant la mainmise de la marque allemande sur l'épreuve.

    L'Espagnol conforte son avance au classement général. Il possède dorénavant 10 min 57 d'avance sur son coéquipier sud-africain Giniel De Villiers, qui a cédé 10 min 48 sur ce premier tronçon chronométré au Chili.

    Miller est troisième au classement général à 18 min 05 de Sainz. L'Espagnol Nani Roma, quatrième de l'étape à 4 min 15, est le seul à pouvoir contester la suprématie du trio VW, avec 33 min 31 de retard sur le leader au volant de la dernière Mitsubishi Lancer. Si la course est claire, elle n'est pas encore jouée. Elle le sera peut-être dans trois jours après le désert d'Atacama et les Andes.

    Rtlinfo.be

    « Etape 8: Despres grappille, Sainz à sa mainMoteurs: Cycle 4 temps »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,