• Culture : Algérie : Vingt-six pays africains au Festival de Tin Hinan

    algerieVingt-six pays africains ainsi que des pays arabes et européens prendront part au festival de Tin Hinan à Tamanrasset, au sud de l’Algérie, du 23 au 24 février 2009, a annoncé mardi le président de l’Association des amis de l’Ahaggar, Samadat Chikh, au cours d'un forum du journal "El Moudjahid".

    Cette manifestation a un caractère culturel, économique et touristique afin de promouvoir cette destination auprès des visiteurs du monde entier, selon la même source.
    <script type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript"></script><script> window.google_render_ad();</script>

    L’association entend ainsi défendre les composantes de la culture de la population targuie installée en ces lieux, en organisant ce festival.

    C’est aussi en ces lieux que se trouve le tombeau de la reine Tin Hinan ayant régné à la fin du IIIè siècle. Ce tombeau représente l’une des attractions touristiques principales du sud de l'Algérie.

    Avec cet événement, les membres de l’association aspirent à faire connaître d’autres vestiges historiques, parmi lesquels figurent les gravures rupestres, des cimetières ancestraux et des maisons traditionnelles.

    Les oasis, les arts culinaires traditionnels, l’artisanat sont d’autres attraits touristiques de cette région.

    La région se veut aussi une plaque tournante des échanges culturels africains et du reste du monde. Certains pays comme le Niger, le Nigeria, le Mali et le Mozambique sont habitués à prendre part au festival de Tin Hinan, à travers des troupes de musique, de danse ou encore d’autres composantes de leurs cultures respectives.

    La manifestation revêt essentiellement un caractère féminin, car en encourageant la présence des femmes, les organisateurs veulent perpétuer dans les mémoires des peuples d'Afrique le souvenir de la reine Tin Hinan. Un concours de Miss Tin Hinan est d’ailleurs organisé à chaque édition de ce festival.

    Panapress
    « TANDJA ET LA TENTATION DU 3e MANDAT : On a parfois honte d’être AfricainLa musique traditionnelle targuie est-elle menacée de disparition ? »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,