• COMPTE RENDU DU RASSEMBLEMENT DU 20 DECEMBRE 2008 DEVANT AREVA PARIS

    Le rassemblement prévu devant le siège de la société Areva à Paris le 20 décembre 2008 a eu lieu comme prévu et s'est déroulé dans de bonnes conditions. Une centaine de personnes ont répondu à l'appel du Congrès Mondial Amazigh, des associations touarègues et amazighes ainsi que des organisations de défense des droits de l'homme.
    Le rassemblement de protestation a duré 2 heures devant les portes massives d'Areva restées closes. Des drapeaux amazighs et les slogans de la manifestation ont été affichés sur la façade et sur les portes de la société.

    Prenant la parole, Belkacem Lounes, Président du CMA a d'abord remercié tous les présents dont certains sont venus de loin. Il a ensuite rappelé les motifs de la manifestation : Dénoncer les propos haineux de M. D'arbonneau, cadre chez Areva et le silence de la direction de son entreprise, qui plus est, exploite l'uranium des Touaregs sans rien leur laisser sauf la radioactivité qui les tue à petit feu. L'Etat français est également interpellé parce qu'Areva est une entreprise française et parce que l'Etat français apporte un soutien inconditionnel au gouvernement nigérien qui pratique une politique raciste et violente à l'encontre des Touaregs.

    Le Président du CMA dira ensuite qu'une lettre a déjà été adressée à Mme Lauvergeon, Présidente d'Areva pour exiger que sa société respecte réellement la dignité et les intérêts des populations touarègues. Le Président de la République française est également interpellé afin que les Touaregs ne soient pas sacrifiés sur l'autel des intérêts économiques de la France.

    L'ONU, l'UE, l'UA seront également saisies pour faire valoir les droits du peuple Touareg. « La protection de ce peuple fragile et vulnérable est autant une exigence humaine que la nécessité imposée par le droit international » dira le président du CMA. Il appellera enfin tous les Amazighs et tous les défenseurs des droits humains à d'autres actions qui marqueront la détermination de tous à faire cesser les menaces qui pèsent plus que jamais sur le peuple Touareg.

    M. Abdoullahi Attayoub, Président de l'association Temoust, a de son côté rappelé que les Touaregs ne sont pas opposés à l'exploitation de l'uranium qui se trouve sur leurs terres. Ce qu'ils n'acceptent pas c'est d'être exclus du bénéfice de cette richesse. Il a ensuite insisté sur la nécessité de renouveler ce genre d'action jusqu'à ce que nos revendications soient entendues. Il a également appelé les Touaregs de la diaspora à s'unir car la situation qui prévaut dans le pays ne fait qu'empirer.

    Il a donné rendez-vous à tous les présents et les absents à se retrouver autour d'autres initiatives prévues dès le début de l'année 2009.

    Source:CMA

    « Niger : deux diplomates canadiens restent introuvablesNicolas Sarkozy annoncé au Niger après la « parenthèse Areva », toujours sur fond d’uranium »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,