• Chefs religieux et coutumiers de 21 pays plaident pour la paix au Sahara

    Chefs religieux et coutumiers de 21 pays plaident pour la paix au Sahara
    APA-Niamey (Niger) Une délégation de la Ligue populaire et sociale des tribus du grand Sahara composée de chefs coutumiers et religieux provenant de 21 pays d'Afrique et d'Asie séjourne au Niger dans le cadre de la recherche de solutions à l'insécurité qui prévaut dans l'espace saharien notamment le nord du Niger et du Mali.

    Selon le porte-parole de la délégation, Harika Azdine, cette mission s'inscrit dans le « cadre d'échanges avec les autorités nigériennes sur la situation au nord du pays en vue de contribuer au retour de la paix, à la réconciliation et la concorde entre les populations ».

    M. Azdine, qui s'exprimait en marge d'une rencontre mercredi avec le Premier ministre nigérien par intérim (le titulaire étant au Japon pour la TICAD IV), a ajouté que sa délégation se réjouit des « échanges fructueux et de la disponibilité » des autorités nigériennes en faveur de la paix.

    « Le déplacement de ces honorables que vous êtes est une marque d'attention, de fraternité et de solidarité. Et le peuple nigérien ne restera pas insensible à cette démarche », a affirmé Albadé Abouba, le Premier ministre nigérien par intérim.

    Le Niger connaît depuis février 2007 une résurgence de la rébellion conduite par le Mouvement des Nigériens pour la Justice (MNJ) qui réclame une meilleure réinsertion des populations du nord du pays, riche en uranium et en potentiel pétrolier.

    Selon lui, en prenant les armes, les protagonistes de cette insécurité ne peuvent que décourager les investisseurs affirmant que «les questions de pauvreté évoquées par ceux qui ont pris les armes ne servent qu'à maquiller des activités illicites notamment le trafic de drogue et d'armes ».

    Il a en outre fustigé l'existence de réseaux « qui, du fait de la porosité de nos frontières et de l'insuffisance des moyens de nos Etats à contrôler le Sahara, opèrent dans cette zone tout en entretenant une situation d'insécurité dans cet espace partagé par plusieurs pays ».

    La délégation de Ligue populaire et sociale des tribus du grand Sahara a déjà séjourné au Mali, un pays voisin du Niger qui connaît également une insécurité dans sa partie septentrionale tandis qu'une partie des délégués séjourne actuellement au Tchad.

    Lancée en 2006 à Tombouctou (Mali) sous l'égide du guide libyen, Mouammar Kadhafi, la ligue populaire et sociale des tribus du grand Sahara regroupe des chefs de tribu et chefs religieux provenant de 21 pays tels que : Irak, Egypte, Syrie, Jordanie, Mali, Erythrée, Tchad, Libye, Maroc, Soudan, Somalie, Djibouti, Mauritanie.
    DS/aft/APA
    28-05-2008

    « Niger: Les rebelles doiivent déposer les armes avant tout dialogueVingt-deux pays particulièrement menacés par la crise alimentaire, selon la FAO »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,