• Affrontements entre l’armée malienne et les rebelles de l’Alliance Touareg pour le Changement (Nord Mali)

    Affrontements entre l’armée malienne et les rebelles de l’Alliance Touareg pour le Changement (Nord Mali)

    Nouakchott, Mauritanie(ANI) -

    Prise de la localité d'Abeibara
    Dans un communiqué dont copie est parvenue à ANI le 21 mai 2008, les touaregs de l'Alliance Touareg pour le Changement (Nord Mali) ont affirmé avoir attaqué la localité d'Abeibara, située à 120 km au Nord-Est de Kidal, tôt ce mercredi, livrant de violents combats face au groupement de la garde nationale malienne. Le bilan, selon ce communiqué des rebelles, serait lourd côté armée malienne avec 2 chars détruits, plusieurs morts, 60 militaires sont faits prisonniers. Du côté touareg, 2 blessés légers et un mort.

    Voici le texte de ce communiqué :

    Le Groupement de la garde nationale de la localité d'Abeibara (Nord-Mali) est pris par la Rébellion Touareg
    Dans la mesure où la partie gouvernementale malienne continue à renforcer son dispositif militaire dans la Région de Kidal, dans la mesure où elle refuse de poursuivre un dialogue sérieux et sincère, les Touareg en rébellion en déduisent que les autorités maliennes ne cherchent qu'à gagner du temps et à distraire les bonnes volontés qui réclament le retour réel de la paix et du dialogue.
    Ils constatent que les autorités maliennes ne font toujours aucune proposition sérieuse de sortie de crise qui aille dans le sens d'une reprise des pourparlers qui tiennent compte du contexte actuel.
    C'est dans cet esprit de rupture de confiance que les opérations militaires ont repris début mai. Après la caserne militaire de Diabali, le camp de la gendarmerie et le poste de la garde nationale du cercle d'Ansongo, tôt ce matin, des centaines des Touareg (dont certains issus de l'ancienne ADC), armés, menés et coordonnés par Ibrahim Ag Bahanga et des officiers Touareg ont attaqué la localité d'Abeibara, située à 120 km au Nord-Est de Kidal.
    Après des combats très violents qui ont duré plus de huit heures, le groupement de la garde nationale et le renfort militaire, qui était aussi déjà sur place, ont été pris.
    Dès la prise d'Abeibara, le commandant du groupement Omar Ould N'Datou et un autre soldat touareg loyaliste ont été sauvagement abattus par un militaire loyaliste qui les accusait d'avoir déposé les armes pour se constituer prisonniers.
    Le bilan est lourd côté armée malienne, 2 chars détruits, plusieurs morts, 60 militaires sont faits prisonniers. Du côté touareg, 2 blessés légers et un mort.
    Pour sortir de la crise actuelle, nous souhaitons que les autorités centrales maliennes associent rapidement les partenaires techniques et financiers du Mali, des représentants de la classe politique malienne et des médiateurs internationaux à une reprise de dialogue qui tienne compte du contexte actuel ( priorité mise en place immédiate d'une commission d'enquête indépendante pour faire la lumière sur l'assassinat des cadres touareg, calendrier de l'allègement du dispositif militaire à son état antérieur au 23 Mai, conditions permettant d'entamer les négociations sur les spécificités politiques, économiques, sociales et culturelles des régions du Nord ).


    Le 21 mai 2008
    Alliance Touareg pour le Changement (Nord Mali)
    Porte parole, Hama Ag Sid'Ahmed.
    « Des combats entre touaregs et l'armée font 32 morts au MaliNIGER : Syndicats et société civile pour la revalorisation de la fonction de député »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,