• 180 tonnes de produits alimentaires de l’Arabie saoudite aux victimes d’inondations à Agadez, au Niger

    Le Royaume d’Ara­bie Saou­dite a inau­gu­ré un pont aé­rien entre Jed­dah et Nia­mey pour l’envoi de 180 tonnes de pro­duits ali­men­taires et de cou­ver­tures des­ti­nés aux 40.000 vic­times des inon­da­tions à Aga­dez,la prin­ci­pale ville du Nord du Niger, a ap­pris APA mer­cre­di au­près du mi­nis­tère de l’Ac­tion hu­ma­ni­taire à Nia­mey.Un pre­mier cargo trans­por­tant 90 tonnes de pro­duits est déjà ar­ri­vé dans la ca­pi­tale ni­gé­rienne, alors qu’un deuxième avion est at­ten­du pour ven­dre­di, a in­di­qué Ali Ben Salah, le mi­nistre ni­gé­rien de l’Ac­tion hu­ma­ni­taire.


    Le pre­mier ton­nage, a-t-il pré­ci­sé, est com­po­sé de 1000 tentes, 12000 cou­ver­tures et 2500 car­tons conte­nant des ra­tions ali­men­taires com­plètes, au pro­fit des po­pu­la­tions d’Aga­dez, vic­times d’inon­da­tions en début sep­tembre der­nier.

    Ré­gion dé­ser­tique, Aga­dez, si­tuée à 900 km au nord de Nia­mey, est ra­re­ment ar­ro­sée par les eaux de pluie. Le 1er sep­tembre der­nier des fortes pluies qui se sont abat­tues sur cette ville, ont en­traî­né l’ef­fon­dre­ment des digues de sé­cu­ri­té et le dé­bor­de­ment des flots des cours d’eau en­vi­ron­nants.


    Ces inon­da­tions ont fait 12.391 mé­nages si­nis­trés avec une po­pu­la­tion to­tale tou­chée de 79.129 per­sonnes ainsi que d’im­por­tants dé­gâts ma­té­riels. On dé­nombre éga­le­ment trois pertes en vies hu­maines, 4000 têtes de bé­tails dis­pa­rus, 400 hec­tares de cultures dé­truites, 1143 sacs d’oi­gnons em­por­tés et de nom­breuses in­fra­struc­tures ad­mi­nis­tra­tives et pri­vées dé­té­rio­rées.


    « Il s'agit aussi de créer les condi­tions d'un dé­ve­lop­pe­ment du­rable aux po­pu­la­tions et fa­vo­ri­ser la pré­ven­tion de ce genre de si­nistre » a es­ti­mé le mi­nistre Ben Salah, qui a ap­pe­lé à la « la gé­né­ro­si­té et la so­li­da­ri­té » à l’en­droit des po­pu­la­tions d’Aga­dez.


    Plu­sieurs ac­tions de se­cours en fa­veur des po­pu­la­tions si­nis­trées sont en­tre­prises aussi bien par l’Etat que par cer­tains par­te­naires ex­té­rieurs sous forme d’appui ali­men­taire, de four­ni­tures de cou­ver­tures, de mé­di­ca­ments et de mous­ti­quaires, in­dique-t-on.


    Les pre­miers dons émanent de la Croix rouge, du Maroc, de l’Al­gé­rie et de la Com­mis­sion de l’Union éco­no­mique et mo­né­taire ouest afri­caine (UEMOA), ainsi qu’une contri­bu­tion vo­lon­taire de 23 mil­lions dé­ga­gée par les 32 membres du gou­ver­ne­ment ni­gé­rien.

    APA

    Ar­ticles sur le meme sujet

    « L'Algérie et les Etats-Unis discutent du renforcement des liens dans la lutte contre le terrorismeMajorité absolue pour le parti au pouvoir »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,